Jules Bastien-Lepage

Autoportrait de Lepage peint en 1875.

Autoportrait de Lepage peint en 1875.

 

BIOGRAPHIE

Jules Bastien-Lepage, qui est né le 1er novembre 1848 dans la ville de Damvilliers près de Verdun dans une humble famille paysanne, est un peintre naturaliste français.

Il va au lycée Buvigner pour suivre des études secondaires et, avec son baccalauréat sciences en main, il commence à montrer certains talents artistiques qui font naître en lui cette vocation artistique. Après de très nombreuses discussions familiales, le grand-père Lepage conseille de demander un avis éclairé au professeur de dessin du collège de Verdun, avant de prendre une décision. Le professeur reconnaît au jeune homme des prédispositions spéciales pour le dessin, mais cependant déconseille l’entrée dans une profession « où l’on est d’avance condamné à mourir de faim. » Jules ne fait que répéter pendant le retour : « Je veux devenir peintre et je serai peintre quand même ! ».

Grace à un ami de la famille, M. Prot, il obtient la permission de suivre éventuellement les cours de l’Ecole des Beaux-Arts. C’est alors que commence une vie très rude : levée du courrier dès 4 heures du matin. De retour chez lui, il se livre tout entier à son art et prépare le concours de l’Ecole des Beaux-Arts. Jules passe son temps libre à visiter les musées parisiens où se forment sûrement son jugement et son goût.

Il mène cette vie, mais la fatigue devient immense, sa santé s’altère, un choix s’impose à lui, mais Jules n’hésite pas : il choisit la peinture.

L’artiste, était atteint d’une tumeur cancéreuse placée entre l’abdomen et l’épigastre. Il n’y a pas eu d’opération chirurgicale: elle eût été inutile. Il meurt à l’âge de 36 ans en 1884 laissant une œuvre exceptionnelle et étonnante.

SON OEUVRE

 

Les foins suscita l'enthousiasme de Zola, qui y voyait le chef d'oeuvre du naturalisme en peinture.

Les foins 1877 Huile sur toile H. 160 ; L. 195 cm (Musée d’Orsay)
Les foins suscita l’enthousiasme de Zola, qui y voyait le chef d’oeuvre du naturalisme

Joan of Arc, 1879 ; (254 x 279.4 cm)

Portrait de Sarah Bernhardt 1879

La Toussaint (1878), musée des beaux-arts de Budapest.

Diogène, 1877, musée Marmottan Monet, Paris.

 

Le petit cireur de bottes Paris, musée des Arts décoratifs © Musée des Arts décoratifs, Paris

Le petit cireur de bottes Paris, musée des Arts décoratifs © Musée des Arts décora

La Communiante, 1875, musée des beaux-arts de Tournai.

File:Bastien Lepage Saison d-Octobre Recolte des pommes de terre.jpg

Saison d’octobre, récolte des pommes de terre, 1878, huile sur toile, National Gallery of Victoria, Melbourne

La nuit sur la lagune, Venise
Jules Bastien Lepage
(oeuvre non localisée)

Marchande de fleurs à Londres, 1882, aquarelle sur papier, musée Bastien-Lepage, Montmédy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *