Les alliages

Avec les métaux non alliés ou alliés au carbone, il est impossible de satisfaire les exigences des technique modernes de l’aviation. Elles ont besoin de métaux devant respecter de bonnes caractéristiques d’élasticité, de résistance à la rupture, à la corrosion et aux variations de températures, toutes ces caractéristiques ne pouvant être atteintes que grâce à l’utilisation d’un ou plusieurs alliages aux pourcentages adéquats.

Les alliages qui forment la coque d’un avion sont tous des alliages d’aluminium et ils appartiennent à deux séries d’alliages : la série 2000 et la série 7000 qui sont respectivement des alliages d’aluminium avec du cuivre et avec du zinc.

Ainsi, les compositions chimiques et structurelles des métaux modifient les propriétés, les qualités et les performances des alliages utilisés:

  • En augmentant la trempabilité il est plus facile d’obtenir du martensite pour de meilleures caractéristiques de résistance.
  • Elles améliorent les caractéristiques mécanique à des températures extrêmes
  • Elles améliorent la résistance à l’oxydation et la corrosion a des températures élevées.
  • Elles introduisent ou modifient certaines propriétés spécifiques.

Les propriétés de l’aluminium sont certes intéressantes mais au regard de ces seules propriétés on pourrait penser qu’il serait plus avisé d’utiliser des alliages de titane. Il s’avère que le titane reste un métal très coûteux, difficilement compatible avec les règles économiques de l’aviation civile moderne.

Martensite

Martensite

Prochain article: Les matériaux composites

Ce contenu a été publié dans Axe I, Importance des matériaux utilisés dans l’aéronautique civil, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.